Sécurité Routière : Des résultats inquiétants

Jody Horcholle

Le nombre de morts sur nos routes pour le troisième mois consécutif repart à la hausse. Les effets escomptés par la mesure phare du Premier Ministre semblent s’éloigner de plus en plus de ses espérances. La mesure du 80 aura eu juste pour point positif de réunir une unanimité de français contre elle. Cette mesure tant décriée a permis de mobiliser de nombreux citoyens lors de manifestations organisées notamment par la FFMC (Fédération Française des Motards en colères). Des automobilistes ont rejoint les cortèges manifestants contre l’abaissement de la limitation de la vitesse, le contrôle technique renforcé, les radars privés…

L’augmentation du prix des carburants a été le déclencheur d’un mouvement social inédit, symbolisé par les gilets jaunes, reflet d’un malaise social latent de notre société. Un mouvement très suivi au début. De nombreux français se retrouvaient dans une ou plusieurs revendications des gilets jaunes. Certains évènements ont contribué à une érosion du nombre des participants.

Aujourd’hui, les chiffres de la sécurité routière paraissent alarmants. Le nombre des morts après une tendance baissière repart à la hausse. Certains expliquent ce constat par la faute des gilets jaunes. Un grand nombre de radar ne sont plus opérationnels et cet état de fait conduirait à un moindre respect des limitations de vitesse par les conducteurs.

Il semble plus facile de rejeter la faute sur les autres plutôt que de reconnaître l’inefficacité de cette mesure. La présence des radars contribue à un ralentissement des véhicules uniquement au niveau de leur emplacement. Chacun doit être responsable de ses actes et un mouvement social ne peut obliger les conducteurs à dépasser la vitesse autorisée. Le nombre de cyclistes et de piétons tués progresse fortement. Bien plus que le non de respect du 80, le temps ensoleillé explique ces chiffres en forte hausse. Les français pratiquent des activités en extérieur et des accidents peuvent se produire parfois provoqués par des comportements dangereux de certains.

Il peut paraître intéressant d’aborder quelques chiffres. Premier semestre 2018 – 5.63 % tués sur la route. Second Semestre la tendance baissière est moins prononcée : -4,63 %. Ensuite, si nous comparons les trois premiers mois de l’année 2018 (avec la mesure des 80 non encore mis en place) par rapport à 2019 les résultats peuvent paraître surprenants. La baisse est de – 5,13 % pour l’année 2018. En revanche, pour le premier semestre 2019 le nombre de morts progresse de 9,63 %.