Pour une meilleure sécurité routière, contre l’abaissement à 80 km/h !

Jody Horcholle

À l’attention : de Monsieur Edouard Philippe, Premier ministre

Nous citoyens

 

Nous sommes pour l’amélioration de la Sécurité Routière avec des mesures pertinentes et basées sur des études sérieuses.
Nous considérons à la lecture de plusieurs études que les principales causes d’accident reposent sur l’alcoolémie, l’usage de stupéfiant, des infrastructures routières parfois inadaptées, une vitesse excessive… Les causes d’un accident sont souvent multifactorielles. La vitesse est un facteur aggravant.
Afin de lutter contre les comportements dangereux, nous demandons une présence renforcée des forces de l’ordre aux abords de nos routes. Les radars automatiques relèvent essentiellement des petits excès de vitesse, mais ne représentent pas des instruments efficaces pour lutter contre les comportements mettant en péril la vie des autres usagers de la route.
Un sentiment d’injustice va naître pour les conducteurs perdant des points et recevant une contravention pour ne pas fixer son compteur en permanence et avoir préféré regarder la route. Les conducteurs au comportement dangereux ne seront pas sanctionnés par la mise en place de nouveaux radars automatiques.
Nous considérons que le plus important est de circuler à une vitesse adaptée à son environnement (en fonction des conditions météorologiques, des conditions de circulations…).

 

Nous demandons que la limitation de vitesse à 80 km/h ne soit pas généralisée, mais adaptée à chaque portion de route (70 km/h 80 km/h 90 km/h et parfois plus si les conditions de sécurités sont réunies).

Ainsi, il pourrait revenir aux élus locaux de déterminer la meilleure limitation de vitesse en fonction des différentes portions de route.

 

Nous souhaitons également attirer l’attention sur les effets négatifs des mesures de nature à procéder à la rétention du permis de conduire ou bien d’un accroissement des sanctions pouvant entraîner sa perte pour les citoyens. En zone rurale avoir son permis c’est pouvoir se rendre à son travail. Ne plus posséder son permis de conduire engendre un risque important de perdre son travail. Les suspensions de permis sont de plus en plus nombreuses. Un nombre croissant de conducteurs circulent ainsi sans permis. Lors d’un accident, leur assurance ne prend pas en charge leur indemnisation ni celle des éventuelles victimes. En cas de suspension du permis de conduire, il est indispensable de réfléchir aux dispositions à mettre en œuvre pour permettre aux salariés de continuer à se rendre sur leur lieu de travail. Ce type de mesure doit concerner prioritairement les conducteurs ayant perdu leurs points après une multitude de petites infractions n’ayant pas mis en danger la vie des autres automobilistes.

La prévention doit être une priorité. Éduquer dès le plus jeune âge les enfants afin de les former à devenir des citoyens responsables reste l’objectif prioritaire.

https://www.mesopinions.com/petition/politique/meilleure-securite-routiere-contre-limitation-vitesse/38402